Rechercher dans ce blog

lundi 10 novembre 2014

Mes essentiels de l'automne (défi du lundi)

J'aime beaucoup le principe des défis du lundi proposés par My Beauty, mais j'ai rarement le temps de me pencher sur la question... Résultat je me réveille toujours trop tard et j'abandonne toute idée de participer ;-)

Mais ce soir, quand j'ai découvert le thème du défi de la semaine, j'ai eu envie de me lancer... J'ai attrapé mon appareil photo, pris quelques clichés à la lumière artificielle (beurk, j'espère que vous ne m'en voudrez pas trop... mes photos sont toujours prises à la lumière naturelle, sans flash et sans aucune retouche... mais là pas moyen de faire autrement, tant pis ;-)) et ouvert blogger!

Allez zou, c'est parti pour l'article minute: tout chaud, tout frais, tout juste sorti de mes méninges fatiguées :-D. Nous allons donc parler de mes essentiels de l'automne!


dimanche 9 novembre 2014

KissKiss de Guerlain, mes nouveaux bij(s)oux pour les lèvres.

Aujourd'hui, pour changer (?!?), je m'en vais vous parler rouges à lèvres :). Que voulez vous, je fais une véritable fixette sur ces petits tubes colorés et, malgré ma déjà (très) conséquente collection, je ne peux m'empêcher d'en rajouter régulièrement de nouveaux.

Quand Guerlain a sorti ses nouveaux KissKiss cet été je me suis jurée de ne pas craquer... bon il fallait s'en douter, je n'ai pas réussi à résister bien longtemps ;-)

La première fois que je les ai vus, mon porte-monnaie a eu de la chance: mon Séphora avait reçu les testeurs, mais il n'y avait pas encore un seul produit de disponible dans les rayons. Je suis donc repartie sans rien, sniff.

Puis, j'ai vu fleurir les premières revues: pas assez pigmentés, tenue bof-bof... J'ai réussi à tenir encore quelques jours face à tous ces avis plutôt mitigés.

C'est finalement une promo Marionnaud qui a eu raison de toutes mes misérables tentatives de me raisonner. Une offre trois pour deux... je m'étais promis de ne pas en acheter un seul: j'ai tenu ma promesse, j'en ai embarqué trois :D.


mardi 4 novembre 2014

Le Rouge à la Mia Wallace par Urban Decay

Malgré ma récente addiction au violet, je n'en oublie pas, pour autant, ma fascination pour le rouge... 

C'est donc de rouge que nous allons parler aujourd'hui et pas de n'importe lequel: un superbe rouge, le Mrs Mia Wallace tiré de la collection Pulp Fiction d'Urban Decay.

N'étant pas particulièrement fan du film, je n'ai d'abord regardé cette collection que de très loin, plus comme une curiosité qu'autre chose. Et puis, j'ai commencé à voir fleurir les photos du rouge à lèvres et il a absolument fallu que j'aille y voir de plus près.

J'ai fait plusieurs Sephoras pour arriver à mes fins, mais j'ai fini par obtenir les produits que je cherchais... non pas qu'ils étaient en rupture de stock... non, juste qu'ils étaient bien cachés dans les tiroirs auxquels on n'a normalement pas le droit de toucher. Entre l'ignorance (feinte?) de certaines vendeuses et la capacité d'autres à cacher les produits qui les intéressent, j'ai bien cru ne jamais y arriver ;-)

Au final, j'ai pu acquérir les trois produits que je convoitais: le rouge à lèvres et le crayon assorti ainsi que le vernis à ongles.

dimanche 2 novembre 2014

Le violet, ma nouvelle obsession de la saison!

Insidieusement, ces derniers mois, j'ai accumulé les rouges à lèvres et, dans une moindre mesure, les vernis à ongles de couleur violette.

Puisqu'il s'avère que le violet est LA couleur de la saison, je me suis dit qu'il était temps que je vous présente les petites merveilles qui composent, aujourd'hui, ma collection...

Cela fait plusieurs mois que j'ai commencé à me tourner vers cette couleur, j'ai d'abord choisi des prunes violacés, que je trouvais plus faciles à porter, puis ces derniers temps je suis complètement passée au violet et allant jusqu'à m'offrir l'improbable Melted de Too Faced.


samedi 1 novembre 2014

"Sauve qui peau", le masque frais gourmand signé Lush

Ma peau n'en faisant souvent qu'à sa tête, j'ai décidé de tester, cet été les masques frais de Lush.

Au départ, j'étais partie pour tester "La guerre des boutons", le masque frais à l'ail censé éradiquer tous les indésirables... Suite à l'article écrit par Mamzelle Boom, je m'attendais donc à ressortir de chez Lush avec un masque sentant l'ail, rempli de petits bouts de nature indéterminée et, vous faisant sentir le chien mouillé à 15 kms... Pas très sympathique tout ça, mais j'étais bien déterminée à me débarrasser de mes derniers indésirables.

Fort heureusement (pour mon odorat en tous cas), la madame de chez Lush a jugé que mon cas n'était pas aussi désespéré et m'a conseillé à la place de tester le "Sauve qui peau"

En temps normal j'ai tendance à ne pas écouter les conseils et a suivre mes idées (aussi bonnes ou mauvaises soient elles, au moins je ne peux m'en prendre qu'à moi-même ;-)) mais là, bizarrement, j'ai accepté de troquer l'odeur d'ail, contre une douce odeur de menthe au chocolat... on se demande bien pourquoi!

jeudi 30 octobre 2014

Du bleu sur mes yeux, avec la vice 3 d'Urban Decay

J'ai beaucoup hésité avant d'acquérir la vice 3: la nouvelle palette démesurée signée Urban Decay. 

L'année dernière, après avoir vu tous les jolis articles qui fleurissaient sur la blogosphère, je m'étais jetée sur la numéro 2... J'avais d'abord été enchantée par mon nouvel achat et puis, finalement, je l'avais bien vite délaissée au profit d'autres palettes beaucoup plus faciles à manipuler...

Je me rends compte un an plus tard que certes, la vice 2 est très jolie mais qu'elle ne me correspond pas vraiment... Les couleurs sont finalement assez foncées dans l'ensemble et ce n'est pas le genre de chose que j'aime vraiment manipuler au quotidien.

Résultat, quand j'ai vu la vice 3 apparaitre, j'ai commencé par me dire que je ne craquerai pas. J'ai suffisamment de palettes en tous genre, plus que je ne pourrai jamais utiliser vu que malheureusement je n'ai que deux yeux ;-) et, celle-ci ne m'a pas appelée au premier regard. De plus je trouve le packaging particulièrement moche et raté. Bref au départ elle n'avait rien pour me plaire.

Malgré tout j'ai continué à la voir partout et, à la faveur de photos particulièrement réussies j'ai finalement craqué pour la jolie ligne de bleus-verts (et non, moi, ce ne sont pas les roses qui ont fait chavirer mon petit cœur ;-))

Ayant manqué la prévente des cartes gold et la promo à -25% j'ai tout de même continué à hésiter... et puis une gentille demoiselle a partagé un nouveau code à -25% et je n'ai plus eu de raison de tergiverser (d'autant qu'au final ma maman s'est proposée de me l'offrir pour ma fête avec quelques autres petites choses dont je ne tarderai pas à vous parler :)).

Aujourd'hui, je vais donc vous présenter rapidement la dernière née d'Urban Decay et au passage vous montrer ce que j'ai essayé de faire avec mes fameux fards bleutés...


lundi 27 octobre 2014

Grandiôse, le nouveau mascara non identifié signé Lancôme!

Niveau mascara, je suis plutôt une fille infidèle... J'ai tendance à utiliser tous ceux qui me passent sous la main en considérant, qu'au final, les résultats sont quasiment toujours les mêmes.

Certes, j'ai quelques préférences: j'ai tendance à favoriser les brosses en silicone et à privilégier les promesses de "jolies courbes" plutôt que celles de "volume impressionnant" ou de "longueur infinie"... En effet, je considère que la nature a été plutôt clémente avec moi à ce niveau: mes cils sont nombreux, relativement longs et je les perds peu. En revanche ils sont plutôt "plats" et même le recourbe cils a du mal à en venir à bout...

Malgré ces petites préférences je me retrouve souvent à utiliser tout et n'importe quoi et, en particulier, les mascaras de grande surface dont j'ai tendance à faire des stocks, quand je les trouve en promo à 3 ou 4 euros... Résultat, ça fait quelques temps que j'utilise un Bourjois "Beauty'full volume" qui possède une grosse brosse en fibre et qui, ma foi, n'est pas si mal que ça ;-)

Les quelques mascaras de parfumerie que j'ai eu l'occasion de tester m'ont rarement déçue, mais pas non plus complètement convaincue... de plus, j'ai tendance à trouver que 30 euros pour un mascara ça un fait un peu beaucoup, cher... Résultat je ne les rachète pas et je passe à autre chose. Le seul qui m'ait eu donné envie de le racheter a été l'Hypnose de Lancôme que j'avais eu en cadeau grâce à leur programme fidélité... mais finalement, c'est le Grandiose qui s'est retrouvé dans mon panier ! ;-)

dimanche 26 octobre 2014

Il était une fois... HEMA

HEMA est une chaine de magasins néerlandaise créée en 1926 et apparue par chez nous il y a seulement 5 ans. On peut y trouver un grand nombre d'articles allant de l'habillement à la nourriture en passant par les jouets, la laine, les produits d'entretien et, ce à quoi on va s'intéresser ici : le maquillage.

Tous ces articles ont peu de choses en commun, si ce n'est leur petit prix et le fait que l'on ne peut les trouver qu'exclusivement dans cette enseigne.

Cela fait maintenant presque deux ans que j'ai acheté mes premiers articles "beauté" chez eux et, il est grand temps de vous en parler!

J'y suis allée petit à petit, les packagings un peu "bon marché" et les tous petits prix ne m'inspirant pas particulièrement confiance... J'ai d'abord commencé par quelques pinceaux (qui sont d'un excellent rapport qualité-prix: je les ai payés entre 2,5€ et 4€ et au bout de deux ans ils sont encore en excellent état...), puis je me suis lancée dans l'acquisition de quelques vernis et j'ai fini par investir dans leur gamme de maquillage...


Aujourd'hui je vais vous présenter brièvement les produits que je possède et vous dire ce que j'en pense... 

mardi 21 octobre 2014

Ibuki de Shiseido ou les soins qui ont (presque) sauvé ma peau

Me voici enfin de retour après deux longs mois d'absence... Deux mois pas très joyeux où j'avais perdu toute envie de futilités, où l'idée de venir faire un tour sur mon blog et les vôtres ne me venait même pas à l'esprit et, où je n'ai même pas mis un pied en parfumerie (rassurez vous depuis quelques jours toutes ces envies m'ont reprise et j'ai dévalisé quelques corners beauté ...). Alors je vais tâcher de laisser enfin tous mes petits nuages derrière moi et je vais tenter de repartir du bon pied!

Aujourd'hui j'ai décidé de vous parler d'un de mes gros coups de cœur de ces derniers mois: les soins Ibuki de Shiseido.

dimanche 17 août 2014

Un été électrique

La faute au temps tristounet ou à mon moral pas vraiment plus joyeux... le fait est que cet été j'ai eu envie d'un peu de couleur.
Tout y est passé, maquillage, vêtements, chaussures... même les couvertures de livre. Bref, un gros besoin de futilité et de légèreté ;-)


dimanche 20 juillet 2014

Un an et des poussières...

Après ce long, très long silence, me voici de retour avec un article un peu particulier... 

Il y a un tout petit peu plus d'un an maintenant, j'étais une toute jeune blogueuse beauté, pleine d'envie et de bonne volonté mais ne sachant pas encore très bien où j'allais... Les raisons pour lesquelles je m'étais décidée à ouvrir ce blog n'étaient pas bien définies: envie d'écrire, envie de partager, mais aussi envie de changer d'air, de faire autre chose de mon temps libre, de m'épanouir...


jeudi 5 juin 2014

Leonor Greyl: le pêché mignon de ma tignasse!

Ça fait bien longtemps que nous n'avons pas parlé cheveux sur le blog, et il est grand temps d'y remédier.

J'ai une relation plutôt chaotique avec ma tignasse. Pendant de nombreuses années, je l'ai maltraitée à coup de produits bizarres, de décolorations/colorations à répétition, de fers à friser qui ressemblaient plus à des fers à brûler... bref j'ai du vouloir sa mort et elle a tendance à me le faire payer au centuple.

A l'époque, je n'en avais cure: les cheveux ça repousse et, de toutes façons, je les avais toujours plus ou moins courts. En bref, je ne me rendais pas vraiment compte de la catastrophe et je m'en fichais royalement.

Seulement ça c'était avant. Il y a à peu près quatre ans, je me suis mise en tête d'avoir les cheveux longs. A bientôt trente ans il était temps de s'y mettre.

Au début, les choses ne se sont pas trop mal passées. Mes cheveux poussaient, plutôt vite et, comble du bonheur (pour moi), ils arboraient de jolies ondulations.

Mais, petit à petit, je me suis rendue compte que, finalement, alors que j'avais toujours cru le contraire, des cheveux, je n'en avais pas tant que ça. Et, plus ils poussaient plus ils paraissaient fins et peu fournis.

En y regardant de près, je me suis aperçue que je faisais un bel élevage de fourches et que mes cheveux cassaient allègrement: résultat ma perruque s'affinait de façon inéluctable et affichait de plus en plus grise mine.

Pour couronner le tout, j'ai toujours perdu pas mal mes cheveux (je soupçonne un certain effet de la pollution parisienne...) et, ceux ci s'allongeant, j'avais l'impression, vu la touffe que je récupérais à chaque brossage/lavage, que je n'allais pas tarder à finir la boule à zéro.

J'ai alors commencé à réagir. 

J'ai commencé par couper pas mal l'année dernière (je viens d'ailleurs de recommencer il y a peu), pour me débarrasser petit à petit des parties abimées et colorées. 

Puis, j'ai abandonné les colorations chimiques (tant pis pour les cheveux blancs qui pointent leur nez, faut bien accepter l'âge de ses capillaires ;-)) au profit d'une alternance henné neutre/ henné d'Egypte. Alors certes, je ne peux plus jouer avec mes cheveux comme avant, je les colore beaucoup moins souvent (un henné rouge tous les trois/quatre mois à peu près... je pourrais en faire plus mais ça prend un temps fou, et je remets toujours à la semaine suivante), mais j'y ai gagné en soin et en protection: mes cheveux ne fourchent quasiment plus et cassent beaucoup moins.

Ensuite, j'ai limité les silicones, histoire de ne pas trop alourdir mes cheveux et de pouvoir essayer de les "réparer" un tant soit peu.

J'ai également beaucoup espacé les shampoings: d'un tous les deux jours, je suis passée à un par semaine, voire un peu moins.

Dans le courant de l'année, j'ai également offert à mon cuir cheveu une cure anti chute saisonnière...

Tout ça a bien amélioré l'état de ma chevelure: moins de casse, moins de perte, plus de légèreté...

Malheureusement, j'ai toujours les cheveux fins et la repousse n'est pas complète... j'ai toujours l'impression de ne pas avoir beaucoup de poils sur le caillou. Surtout quand il m'arrive de vouloir me faire des tresses.

Ça fait pas mal de temps que j'entends parler des produits Leonor Greyl. A chaque lecture d'article, à chaque passage en magasin, l'envie me titillait de tester ces produits. Malheureusement il faut avouer qu'ils coutent un bras et mettre plus de trente euros dans un shampoing ça fait mal au moral et au porte monnaie...

Cependant, il y a quelques temps, j'ai eu l'occasion de pouvoir m'offrir deux produits à presque 50% de moins et j'avoue que je n'ai pas su résister: j'ai opté pour "L'huile de Leonor Greyl" et le "Bain volumateur aux algues" et après deux bons mois d'utilisation, il est grand temps que je vous en parle.


dimanche 1 juin 2014

In love with Marc ou l'histoire d'un énorme craquage pour le maquillage Marc Jacobs. Chapitre #4 - Le teint !

Voici enfin le dernier chapitre de mes toutes premières aventures avec Marc! Le chemin fut long, mais voici arrivée la fin de cette toute première étape... Mais, n'ayez crainte, mon petit doigt me dit que le voyage ne s'arrêtera pas là et qu'il y aura d'autres excursions dans l'univers de la marque.

Pour ce dernier chapitre, nous allons parler des produits "teint". Cela fait maintenant plus de deux mois que je les possède et, j'ai eu tout loisir de les tester... et de les apprécier.

La première fois où j'ai totalement craqué pour la marque, je venais seulement pour voir (comme d'habitude...) et je suis repartie avec un panier plein d'un peu de tout. Alors que j'ai tendance à réfléchir à deux fois avant d'embarquer quoique ce soit (ce qui ne m'empêche pas d'embarquer tout de même énormément de choses... mais après avoir longuement réfléchi, ce qui, pour mon pauvre petit esprit torturé, change absolument tout :D) je n'ai absolument pas eu le temps de me poser la moindre question que je me retrouvais déjà à la caisse. Ruinée, mais comblée.

Avec le temps, je peux dire que j'ai eu bien raison de me précipiter car, rien de ce que j'ai acquis ce jour là ne m'a déçu. A l'exception, peut être, du rouge à lèvres dont je n'ai pas apprécié la texture pailletée, mais un deuxième essai, avec une texture crème cette fois, m'a permis de rectifier le tir (je vous en reparle d'ailleurs très prochainement!).

(Si mon avis vous intéresse, vous pouvez retrouver le récit de mes précédentes aventures avec Marc ici:
- Chapitre 1: Lèvres & ongles
- Chapitre 2: Les joues
- Chapitre 3: Les yeux)

Ce sont les produits pour le teint qui, au départ, m'ont le moins convaincue: j'avais la peau en piteux état et leur couvrance n'était pas adaptée à ce que j'avais besoin sur le moment.

Depuis, l'état de ma peau s'est parfois améliorée et j'ai eu tout loisir de juger ces produits à leur (ma?) juste valeur. De plus, j'ai également appris à les apprivoiser et à mieux les utiliser: résultat, je suis plus que satisfaite de mes acquisitions.


Aujourd'hui, nous allons donc parler du correcteur/ anti-cernes "Remedy", du fond de teint "Genius Gel" et de la poudre "Perfection Powder".

jeudi 29 mai 2014

Heat-wave, le parfait rouge-orangé par Nars !

Avec l'arrivée des beaux jours, mon envie de rouge orangé revient à toute vitesse. En même temps, on ne peut pas dire qu'elle m'ait réellement quittée durant la saison froide... au pire, elle s'était juste laissée un peu détrônée par les bordeaux et les prunes... ;-)

Les quelques instants ensoleillés que nous avons eu à Paris m'ont donné envie de fouiller dans mes trésors et j'en ai extrait un rouge à lèvres que j'avais acheté cet hiver et que je n'avais finalement jamais porté...

En effet, mes premiers pas chez Nars, grâce à la collection Guy Bourdin m'avaient donné envie de tester d'autres produits de la marque. Pour ne pas changer, j'avais jeté mon dévolu sur un rouge à lèvres... rouge: j'ai nommé le Heat Wave!

Et puis, la grisaille étant de mise, j'ai oublié mon bien joli bâton de rouge, bien rangé au fond d'une boite, pour le ressortir avec plaisir ces derniers jours.


Il est donc temps de vous parler de cette petite merveille!

mardi 27 mai 2014

Quand Guerlain met le Soleil en bouteille!

Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui nous allons tenter de parler parfum. Je me risque rarement à ce genre d'exercice, plus que compliqué à mes yeux, mais je vais tout de même essayer de tenter l'expérience aujourd'hui.

Je suis particulièrement versatile en ce qui concerne les parfums. J'en possède pas mal, offerts pour la plupart et, je ne mets jamais (ou quasiment jamais ;-)) le même deux jours de suite. J'aime les porter en fonction de mon humeur, du temps et, des saisons.

Mes parfums d'hiver sont rarement mes parfums d'été et vice-versa. Si l'hiver j'aime les parfums que l'on qualifie d'orientaux, plutôt présents, capiteux un peu vintages aussi, peut être (même si je préfère les qualifier d'intemporels ;-)) type Coco, Shalimar, Opium (ancienne version... je ne retrouve plus rien de mon Opium dans les bouteilles aujourd'hui en boutique, mais ceci est une autre histoire) ou mon très cher Patchouli Impérial reçu cet hiver, l'été je suis toujours à la recherche de jus plus légers et plus doux.

Ma toute dernière acquisition avait peu de chance de me plaire sur le papier.. et pourtant, quelques pschitts plus tard, il s'est retrouvé en bonne place sur mon étagère!

J'ai donc succombé il y a peu à ce que Guerlain appelle "l'attrait du Soleil en flacon".

lundi 26 mai 2014

Des ongles longs et forts avec Hérôme ?

Il y a quelques temps, mes ongles ont commencé à méchamment se dédoubler, puis à se casser... de plus en plus court.

Je ne me suis pas particulièrement inquiétée: fatigue, changement de saison, lavage de voiture un peu épique... bref, ces dernières semaines, mes ongles ont été mis à rude épreuve et n'ont pas particulièrement apprécié la chose.

Malgré tout, pour moi qui aime avoir les mains soignées et apprécie d'avoir les ongles longs... l'état de mes mimines commençait à me peser pas mal et je me suis mise en tête de trouver une solution.

J'ai commencé par tout limer le plus court possible en me disant qu'avec un peu de chance, si je retirais tout ce qui était abimé, mes ongles reprendraient du poil de la bête et que leur état tristounet ne serait plus qu'un mauvais souvenir...

Malheureusement, rien à faire. En particulier, l'ongle du majeur de la main droite ne faisait que se dédoubler, se redédoubler, se rereredédoubler pour se casser de plus en plus loin, à tel point que j'ai terminé l'ongle décollé et le bout du doigt en sang... aie, ça fait bobo et c'est moche.

Je me suis donc décidée à sortir l'artillerie lourde.

L'année dernière, suite à un épisode du même type, mais bien moins sévère, j'avais farfouillé sur internet et j'avais découvert l'existence des durcisseurs Hérôme. A en croire les différents avis, rien de mieux que ce produit pour redonner un coup de jeune aux ongles les plus abimés. Je m'étais donc décidée à investir.

Après lecture du mode d'emploi, je ne doutais pas un seul instant de la capacité du produit à durcir les ongles, vu la quantité de formaldéhyde contenue dans le bidule (tellement importante en ce qui concerne la version rouge, extra forte, que le pourcentage n'est même pas indiqué: on se contente d'un laconique "teneur en formaldéhyde autorisée par la législation"...). Cependant, le mode d'application ne permettant pas de se vernir les ongles pendant une bonne quinzaine de jours m'avait plutôt refroidie (et oui, Lili sans son vernis elle se sent un peu toute nue... sans commentaire).

J'avais donc relégué la petite boite rouge et son gentil dissolvant assorti au fond d'un placard, attendant que mère nature arrange gentiment les choses sans l'aide de la chimie et, je les ai oubliés là pendant plusieurs mois.


Face à l'épisode critique de ces dernières semaines, j'ai repensé à ma fameuse cure miracle et je me suis décidée à la ressortir.

Outre le traumatisme irréparable de m'être baladée à poils des ongles pendant plus de deux semaines, il est temps pour moi de vous livrer mon ressenti, à chaud, sur cette cure Hérôme.

dimanche 25 mai 2014

In love with Marc ou l'histoire d'un énorme craquage pour le maquillage Marc Jacobs. Chapitre #3 - Les yeux !

Le voici, le voilà, le "tant attendu" chapitre 3 de mes aventures avec Marc! :)

Je sais, je sais, l'attente aura été insupportable et je vous fais mes plus plates excuses quant à mon absence (ultra) prolongée. Que dire pour ma défense ? Pas grand chose j'en ai peur... juste un emploi du temps surchargé et pas mal de préoccupations chronophages et déprimantes. Bref, pas le temps et finalement pas l'envie non plus. J'aime passer du temps à vous faire de jolies photos (enfin je l'espère ;-)) et à écrire un texte qui tient la route... et je n'ai pas envie de bâcler mes articles: résultat je préfère m'abstenir que faire n'importe quoi :D (en même temps, avec un peu de chance, viendra peut être le jour où je serais particulièrement organisée et où j'aurais un bon mois d'articles d'avance... sans commentaire!).

Je n'ai finalement qu'une chose à dire: bloguer m'a manqué et surtout VOUS m'avez manqué. Je n'ai clairement pas envie de m'arrêter :). Il ne me reste qu'à apprendre la régularité et avec un peu de chance Poivre & Fraise continuera à tisser sa toile pendant longtemps, pour mon (votre ? ;-)) plus grand plaisir!

Après cette minuscule introduction, revenons à nos moutons: Marc et ses si désirables produits de beauté.


Palette Style Eye-Con N°7 - The Tease

mardi 18 mars 2014

Des lèvres incandescentes avec les Voluptés Shine d'YSL

Aujourd'hui, pour changer un peu (sic), on va parler rouge à lèvres. Mais attention, pas n'importe quel rouge à lèvres.

Je vous disais il y a peu, qu'avec le retour du soleil et l'arrivée du printemps, ma passion pour le corail s'était brusquement ravivée.

Comme, bien évidemment, cette couleur s'était totalement évaporée de mes tiroirs pendant l'hiver (re sic), il a fallu que je fasse le réassort. De plus, comme pour le rouge, dès que mes envies de corail me reprennent, je me mets frénétiquement à la recherche de la teinte parfaite.

Il va de soi que je ne la trouve jamais (sinon ce ne serait pas drôle ;-)) et que ma collection s'agrandit dangereusement (quoiqu'une collection s'est bien fait pour s'agrandir, non?)

Malgré tout, là, je ne suis pas loin de penser que j'ai enfin trouvé mon Graal en matière de corail. Bien évidemment il faudra que je vérifie si je ne me suis pas trompée... une erreur est tellement vite arrivée et je ne voudrais pas manquer, par distraction, le Graal des Graals ;-) (Je me demande, aux vues de la gravité de ma situation, si la guérison est encore envisageable ou si mon cas est définitivement désespéré... Passons :D).

Allez il est l'heure de vous présenter la vedette du jour de la saison!


lundi 17 mars 2014

In love with Marc ou l'histoire d'un énorme craquage pour le maquillage Marc Jacobs. Chapitre #2 - Les Joues

Voici donc venu le temps des cathédrales du chapitre 2 de mes aventures Marc Jacobesques (oui, c'est ainsi, en bonne blogueuse qui se respecte, je me mets à inventer des mots :) Fallait bien commencer un jour, ce sera donc aujourd'hui :D)

Après un chapitre 1 long comme le bras et les deux mains, je vais essayer d'être un peu plus concise. Le problème est que, si je me mets à parler de Marc, j'ai un peu de mal à faire dans la concision: je ne sais pas pourquoi mais son maquillage me rend totalement euphorique... Pourtant on ne peut pas dire que je sois novice en matière de make-up ! Mais là, absolument tout me plaît. Je suis devenue fan en à peine quelques jours, en dirait une ado en transe devant son groupe de rock préféré... pitoyable :D.

Avant que je ne recommence mes digressions sans fin, recentrons nous de suite sur le sujet de cet article: mon nouvel amour en matière de blush. Alors oui, je sais, en plus de m'être transformée en groupie hystérique (Maaaaaaaaaaaarrrrrcccccc !!!), j'ai une fâcheuse tendance à papillonner: un vrai cœur d'artichaut. Mais un cœur grand comme ça (à vous d'apprécier la taille du "ça" ;-)), qui me permet de régulièrement tomber amoureuse de tout plein de produits cosmétiques et, de garder toujours de la place pour les nouveaux venus. 

Allez, place à la star du jour!


dimanche 16 mars 2014

Un air de Marie-Antoinette avec la collection Trianon de Dior

En ce début de Printemps, le soleil aidant, mon envie de corail me reprend dangereusement... Heureusement (ou pas ;-)) pour moi, les marques ont dû entendre le cri de mon petit cœur, car les jolies collections de saison font la part belle à cette couleur pleine de pep's, de douceur et de gaité!

Comme d'habitude, la collection printanière que j'attendais avec le plus d'impatience était celle de la maison Dior. Au fil des éditions limitées, je me suis découvert une collectionite aigüe contre laquelle il n'existe à priori aucun traitement connu... Résultat je me vois régulièrement contrainte de lorgner sur les palettes cinq couleurs et d'en embarquer une dans mon panier, au grand désespoir de mon compte en banque...

Cette saison, la collection avait à priori tout pour me plaire: celle-ci, inspirée par Marie Antoinette et son petit Trianon mêle couleurs douces et tendres à une présentation inspirée du chic de la cour Versaillaise. Résultat, j'ai foncé tête baissée... et je me suis bien fait avoir...

Conquise par la délicatesse des produits proposés, je suis repartie avec trois petites merveilles lors d'une échappée dans les grands magasins: ma traditionnelle palette cinq couleurs, un rouge Dior et un blush. Sur ces trois produits il y en a au moins un que j'aurais pu laisser au magasin et un autre que j'aurais aisément pu m'abstenir d'emporter... Bref il est rare que je regrette mes achats, mais là on peut dire que c'est le cas :-(.

jeudi 13 mars 2014

In love with Marc ou l'histoire d'un énorme craquage pour le maquillage Marc Jacobs. Chapitre #1 - Lèvres & Ongles

Je préfère ne pas regarder de quand date mon dernier article... je m'en veux terriblement de ne pas tenir Blog à jour plus souvent ces temps ci, mais la pendule doit être déréglée et les aiguilles tournent beaucoup trop vite. Les jours ont une fâcheuse tendance à défiler à toute vitesse et l'on oublie de me prévenir...

En même temps, j'ai développé une certaine habileté à dégainer beaucoup plus vite la carte bleue que je ne tape sur mon clavier. La bonne nouvelle, c'est qu'en presque un mois d'absence, de bien jolies choses sont venues habiter mes tiroirs et j'ai matière à vous écrire de très nombreux articles...

La deuxième bonne nouvelle, c'est que Monsieur Soleil s'étant décidé à venir nous dire bonjour, j'ai de folles envies de printemps et de couleurs vives et gaies. Résultat, le corail et le pastel devraient bientôt venir s'inviter sur le blog.

Malgré tout, aujourd'hui, je n'ai pas envie de vous parler bourgeons, fleurettes, petits oiseaux chanteurs et herbe verte. Non, aujourd'hui, j'ai décidé de vous parler de mon tout dernier coup de cœur.

Je vous l'accorde, cette histoire d'amour est très récente. Généralement, il vaut mieux s'accorder un petit temps de réflexion avant de totalement s'enflammer mais... comme le disait Pascal, le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point :).

En bonne blogueuse martienne qui se respecte, j'étais totalement passée à côté du lancement de la ligne de maquillage de Marc Jacobs. Résultat, lorsque j'ai reçu dans ma boîte aux lettres le petit livret Séphora m'informant de l'arrivée imminente de ces produits, je suis tombée des nues.

Pour moi, Marc Jacobs = Souris. Vous savez, les adorables ballerines livrées avec oreilles et moustaches intégrées... Celles devant lesquelles j'ai bavé pendant des mois avant de finir par me les offrir dans une version à poils, bleue nuit, absolument craquante :).

Sur le moment, je n'avais pas particulièrement le temps de me pencher sur la question et puis, comme je suis extrêmement raisonnable (sic) je me suis dit qu'ayant déjà un tout petit peu de maquillage à la maison, il valait mieux que je n'y regarde pas de trop près (je ne sais pas pourquoi mais, j'avais comme la vague idée que cela pourrait me plaire...).

Mais le Marc est sournois et, au détour d'une flânerie sur le web, je suis tombée en plein sur de jolies images de la collection... Là, j'ai su que j'étais perdue: des packagings originaux, une très grande gamme de couleurs et des avis plus qu'enthousiastes... Je suis retournée illico chercher mon prospectus Séphora et, heureusement que je ne me résous pas à commander sur internet, sinon l'affaire aurait été conclue en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ;-).

Au lieu de ça, j'ai voulu aller voir de près à quoi ça ressemblait, en me disant qu'avec un peu de chance, ce serait comme avec Ladurée : que je serais horriblement déçue.

J'ai donc pris mon courage à deux mains et, en ce dimanche ensoleillé, je suis partie en expédition sur les Champs-Elysées pour me rendre à mon premier rendez-vous avec Marc: ça a été le coup de foudre.

Tous s'est joué en une seconde, devant ce stand immense à l'entrée du magasin. A peine avais-je commencé à transformer mains et avants-bras en peinture avant-gardiste, que mon cœur n'a fait qu'un bond dans ma poitrine: je voulais TOUT, TOUT DE SUITE. Incapable de me raisonner, j'étais ferrée.


jeudi 13 février 2014

Escapade dans l'univers des Émotions Digitales de Kiko

J'aurais fait durer le plaisir mais, cette fois, c'est quasi la dernière fois que je vais vous parler des jolis produits qui ont fait chavirer mon cœur cet hiver.

J'avais pas mal craqué pour la collection d'automne de Kiko (dont je vous parlais ici) et, après avoir vu les premières images de leur collection de Noël, je ne pensais pas réitérer la chose: les couleurs, les packaging, me faisaient un peu penser à un univers de science fiction, mais pas vraiment à un univers de fête...

Je n'ai rien contre la science fiction, bien au contraire et, je trouvais les boites bien jolies, mais pas vraiment dans le thème de ce qui me faisait envie à ce moment là.

Résultat, j'ai regardé la collection Digital Emotion, de loin, pendant pas mal de temps, avant de craquer complètement... il fallait bien que ça arrive un jour ;-)

Alors que j'avais hésité pendant plusieurs semaines, il a fallu un seul tout petit moment de faiblesse pour que je reparte non pas avec un produit, ni même deux... mais avec six "petites" choses (heureusement que l'on parle de Kiko :)): une Shimmer Powder, deux palettes pour les yeux, deux doubles crayons eyeliners  et un rouge à lèvres...

mercredi 12 février 2014

Aujourd'hui, je me Frambourjoise!

Allez zou, fini les vieilleries d'hiver et place aux nouveautés de printemps! (Enfin, fini est un bien grand mot, il parait que j'en ai encore un peu sous le coude, mais chuuut ;-))

Quand j'ai entendu dire que Bourjois sortait une nouveauté pour les lèvres et que j'ai vu les premiers visuels, je n'ai eu qu'une envie: filer au supermarché le plus proche pour voir la bête en vrai.

Il faut dire que, comme Rimmel dont je vous parlais dernièrement, Bourjois est une de mes marques fétiches de grande distribution. Pour le coup, notre histoire ne date pas d'il y a seulement quelques mois, mais remonte à bien plus loin: à mes années lycée et à mes premiers achats maquillage quand j'étais jeune et belle.

A l'époque, je passais la majorité de mon temps libre (principalement à l'heure du déjeuner) à trainer dans le rayon cosmétiques des grands magasins (enfin aussi pas mal à la librairie et à rêver au milieu des chaussures, mais c'est une autre histoire ;-)) à traquer la moindre nouveauté.

Seulement je me préoccupais bien peu des stands Chanel ou Dior, mon tout petit budget ne me le permettant pas. Je me contentais de passer tout mon argent de poche dans des vernis de toutes les couleurs, des petites boites rondes pour les yeux et les joues et des rouges à lèvres en tous genres, le tout quasi exclusivement de chez Bourjois.

Je regardais bien l'Oréal ou Gemey aussi, mais leurs produits ne me faisaient pas rêver de la même manière... Tout me paraissait plus plastique, moins joyeux, moins ludique (aujourd'hui encore d'ailleurs... ;-)). Mais l'univers de Bourjois m'attirait énormément...

Depuis les choses ont changé... plus moyen de trouver ce genre de produits au Printemps et ils sont relégués au fin fond du 4ème étage aux Galeries. Il n'est plus guère possible de rêver à petits prix dans ces temples de l'opulence (et c'est un peu dommage...) et j'ai moi même des goûts un peu plus luxueux. J'avoue troquer bien souvent mon bien aimé Bourjois pour sa grande sœur Chanel... mais ça reste dans la famille ;-)

Bref revenons en à nos moutons! J'ai toujours une affection particulière pour les produits de la marque et tout particulièrement pour leurs produits pour les lèvres dont j'apprécie le packaging, les couleurs et la qualité. En l’occurrence Bourjois + rouge liquide + fini mat font que je ne pouvais rester de marbre.

lundi 10 février 2014

Rencontre avec le Patchouli Impérial de Dior

Aujourd'hui je vais tenter de vous parler d'un énorme coup de cœur olfactif que j'ai eu la chance de recevoir en cadeau pour Noël (quand je vous disais hier que j'avais été une petite fille très sage et très gâtée, j'étais encore bien loin du compte ;-)).

Tout a commencé il y a un peu plus de six mois, lorsque j'ai laissé un bras chez Dior au BHV Marais, en craquant totalement pour leur collection d'été... Le gentil Monsieur qui s'était alors occupé de moi, en plus de me faire un bien beau paquet, s'était mis dans la tête de me faire crouler sous les échantillons et voulait absolument m'offrir tout plein d'échantillons de parfum.

J'avais beau lui répéter gentiment que j'aimais beaucoup leur gamme de maquillage mais que j'étais totalement intolérante indifférente à leur gamme de parfum.... il n'en démordait pas.

Je passe le moment douloureux où ce charmant jeune homme a voulu à tout prix me faire cadeau d'un stock d'échantillons de "J'adore" sous toutes ses formes (moment douloureux si il en est... ;-))... J'en possède malheureusement un flacon dont je ne sais pas quoi faire (et pourtant c'est à peu près le seul parfum que je me sois jamais offert... j'étais jeune et influençable ;-)), je n'allais pas en plus m'encombrer de ses échantillons.

Après lui avoir poliment expliqué, que le "floral fruité" ne me convenait pas, j'espérais pouvoir enfin récupérer mon petit sac et m'en retourner vaquer à mes occupations. Mais c'était sans compter sur la persévérance du vendeur qui, après m'avoir interrogée sur mes odeurs de prédilection (à savoir les "orientaux" type Coco de Chanel, Shalimar ou l'Heure Bleue de Guerlain ou encore Opium d'YSL dans son ancienne version...) se précipita vers un petit meuble que je n'avais pas du tout remarqué et me ramena une petite bouteille (enfin pas si petite que ça d'ailleurs :)) d'un de leurs "Exclusifs".

dimanche 9 février 2014

En avant pour une Nuit Infinie avec Chanel

Je sais, je sais, ça ne va pas du tout... si ça continue comme ça je vais finir par vous présenter les collections de Noël au mois de juin et les collections de printemps à la Toussaint... 

Bon, promis, je vais rapidement me soigner, vous aurez bientôt droit à du pastel, du rose et du corail... Mais, pour le moment, il fait triste, gris et froid (enfin froid, tout est relatif, je me demande bien ou est passé l'hiver...) et je ne me sens toujours pas d'humeur printanière.

Résultat, je n'ai qu'une envie, continuer à vous montrer les jolies choses dont je me sers très régulièrement en ce moment et que je n'ai pas encore trouvé le temps de vous présenter (pas bien...).

Aujourd'hui je vais donc vous parler de la jolie collection Nuit Infinie, que Chanel nous avait concocté pour cet hiver. Au programme, rien de très original, mais des classiques indémodables que l'on a plaisir à porter en cette période de l'année.

En grande adepte du rouge sous toutes ses formes, j'avais craqué, dès la sortie de la collection (c'est bien simple, je les ai embarqués alors que les produits n'étaient même pas installés dans leur tiroir, mais encore dans le petit panier de la madame qui faisait les rayons ;-)), pour deux articles que je voulais absolument: le Vernis Rouge Rubis et le Rouge Allure Velvet "La Précieuse".


jeudi 6 février 2014

Il était une fois... Rimmel

Aujourd'hui, je vais vous parler de Rimmel, une de mes marques préférées à petits prix, si ce n'est ma marque préférée de grande distribution...

Si je ne me trompe pas, la société Rimmel a été fondée à la fin du 19ème siècle par Eugène Rimmel, un français établi à Londres. Ce chimiste est à l'origine du premier mascara non-toxique, fabriqué à base de Vaseline. Le mascara devient si populaire que durant de nombreuse années le terme mascara fut remplacé par le terme rimmel...

Je me souviens parfaitement, petite, avoir entendu parler de "mettre du rimmel" comme on dirait "mettre du mascara" et, pour moi, les deux ont toujours été associés.

Ces dernières années, j'avoue que lorsque j'ai entendu parler de la marque et que j'ai vu apparaitre les premiers rouges à lèvres signés Kate Moss, je n'ai pas du tout  été tentée... Les produits me paraissaient vraiment bas de gamme et ne me tentaient pas du tout. 

De plus, ma peau me faisant de plus en plus de petits caprices en présence des cosmétiques de grandes distribution ou à bas prix, je n'ai pas du tout osé tenter l'expérience Rimmel.

Et puis, j'ai découvert Kiko et, par la même occasion j'ai redécouvert les produits de qualité à tout petit prix. En même temps, j'ai vu de plus en plus d'avis positifs sur Rimmel et je me suis décidée à tester leurs produits. Un peu froidement au début et puis, au fur et à mesure, je me suis totalement lâchée.

J'ai commencé par tester un produit, puis un autre... Au fil des mois (et des promotions Leclerc ;-): j'ai payé la plupart des produits que je vais vous présenter entre 2 et 8 euros...) j'ai fini par entasser tout un tas de produits qui m'ont tous plus ou moins enthousiasmée et je dois dire que je suis vraiment bluffée par la plupart d'entre eux.


mercredi 5 février 2014

Et un jour j'ai découvert la CC crème de Clinique... et je l'ai adorée!

Ma peau à souvent tendance à être capricieuse et, en ce moment, on peut dire qu'elle n'en fait qu'à sa tête...
J'ai un peu moins d'imperfections ces temps-ci et, surtout, les vilains affreux qui continuent à pointer le bout de leur nez sont plus petits et expirent plus rapidement... Pour le coup, la Clarisonic n'y est certainement pas étrangère... Malgré tout, les marques sont tenaces, mes pores restent bien visibles et, avec le temps, de mignonnes petites rougeurs se sont invitées sur mes joues :-/
Même si j'aimerais pouvoir me passer de fond de teint ou, au moins, pouvoir le remplacer par quelque chose de plus léger (je sors ma BB crème Erborian le weekend, mais, si la couleur est impeccable, je ne la trouve pas assez couvrante pour aller bosser...) ça n'est pas vraiment au programme...
Malheureusement, avec le froid, mes joues sont encore plus sèches que d'habitude. J'ai beau user et abuser de crème hydratante, j'ai fréquemment de méchantes petites plaques sur les joues et, les produits que j'utilise habituellement pour le teint ont tendance à marquer la moindre petite peau sèche: résultat, au lieu d'améliorer l'aspect de ma peau, j'ai souvent l'impression que les défauts sont amplifiés au lieu d'être masqués...
Je suis donc partie en quête d'un produit pour le teint avec une bonne couvrance, qui ne marquerait pas toutes les petites peaux sèches et autres irrégularités de ma peau et qui ne serait ni gras, ni asséchant : le produit miracle, quoi ;-)


dimanche 2 février 2014

Un petit grain de folie avec Guerlain

Je sais que sur ce coup là je commence à être sacrément en retard, mais tant pis, je ne pouvais tout simplement pas omettre de vous parler de la très jolie collection festive de Guerlain...

Quand la collection Crazy Paris est sortie cet automne, on ne peut pas dire que j'ai été très emballée... non pas que les produits ne me plaisaient pas, mais ça manquait un peu de rouge à mon goût pour cette période de l'année ;-). Il faut dire que Guerlain a plutôt fait dans l'originalité pour une collection hivernale: beaucoup de rose, du marron... mais ni rouge ni doré (ou si peu...).

Résultat j'ai tourné autour un moment et puis je suis allée voir ailleurs des produits qui correspondaient plus à mon état d'esprit du moment (et dont je ne vous ai toujours pas parlé non plus... je ne sais pas si je vais enfin arriver à rattraper mon retard...).

Malgré tout, étant littéralement obsédée par les vernis foncés ces derniers mois, j'ai voulu aller voir d'un peu plus près la laque "Sulfurous" qui m'avait l'air de sortir pas mal de l'ordinaire.

Effectivement, après l'avoir testée en magasin, je l'ai trouvée particulièrement réussie et je n'ai pas tardé à l'emmener avec moi... seul problème, j'ai aussi commencé à swatcher le reste de la collection et je n'ai pas tardé à être totalement perdue...


mercredi 29 janvier 2014

Joues de poupées et jolie mine assurée avec le Rosy Glow de Dior

Avec ce joli temps tout gris et tout pluvieux que Dame Nature a décidé de nous faire supporter depuis quelques jours/semaines/mois... force est de constater qu'avoir bonne mine (où tout du moins en donner l'impression ;-)) devient un véritable challenge...

Il y a des jours où, quoiqu'on essaie, il n'y a rien à faire. On a beau multiplier les couches sur notre petit minois, le teint reste aussi gris que l'air ambiant... et le moral n'est pas plus follichon que la couleur de nos joues (en tous cas de mes joues ;-)).

Rien de pire, après avoir passé 3 plombes dans la salle de bain, a essayer d'arranger un peu les choses que de se regarder et de se dire qu'on aurait mieux fait de rester couchée... Peu importe le blush utilisé ça cloche. Même mon adorée poudre "les Beiges" de Chanel en perd parfois son effet miraculeux...

Je n'avais donc qu'une solution, essayer à tout prix de lui trouver un allié qui me permette de retrouver un joli teint rayonnant de bonne santé et fleurant bon le printemps (mouais, ok, je me trompe peut être un peu de saison, mais c'est bon de rêver :))

Au départ j'avais repéré le blush crème "Exclusif" de Bourjois, qui réagit au pH de la peau pour donner un rose propre à chacune. Mais en le testant, j'ai eu la surprise de voir qu'il devenait très très rose sur ma peau, une espèce de rose fuchsia super vif, qui me semblait difficile à assumer et pas particulièrement naturel. De plus, j'ai testé un de leurs blushs crème et je ne dois pas être très douée avec ce genre de texture mais je n'ai pas été très convaincue (je ne devrais d'ailleurs pas tarder à vous en parler...).

Malgré tout, cette idée de blush bonne mine s'adaptant à notre carnation n'arrêtait pas de me trotter par la tête: il devait bien y avoir ce genre de chose qui trainait quelque part et qui me conviendrait mieux que le Bourjois... Je savais bien qu'il en existait un chez Dior, mais plus de 40€ pour un blush susceptible de me transformer un clown à joues roses, j'hésitais beaucoup...

lundi 27 janvier 2014

Des lèvres roses bonbon avec Sisley

Sisley est une marque que je regarde de loin depuis longtemps mais sans jamais avoir osé sauter le pas.

De nombreux soins de la marque me font de l’œil, saison après saison, mais les prix pratiqués me rebutent. De même, je trouve leurs palettes orchidées très jolies, mais pas loin de 65 euros pour un blush, j'abandonne à chaque fois.

Et puis l'autre jour je suis tombée sur l'un de leurs Phyto Lip Gloss en teinte n°8 Pink. J'ai trouvé la couleur très jolie et vu que j'avais dans mon sac le petit carton à -20% de chez Sephora, je se suis dit que c'était le moment où jamais de tester la marque.


Liebster Award

-->Ça commence à faire pas mal de temps maintenant que 4 demoiselles blogueuses (Pretty & Geek, Hélène aime…, Miss Glossy et Beauté Ternelle) ont eu la gentillesse de me taguer pour le Liebster Award… Malheureusement entre perte d’internet, perte de temps et perte de mémoire, ce n’est que maintenant que je prends le temps de répondre à ce tag… ;-)

La première fois que j’ai été taguée je me suis demandée ce que pouvait bien être cette chose étrange que les Liebster Awards… J’ai fini par comprendre qu’il s’agissait en fait de faire connaître de petits blogs débutants que l’on apprécie et qui possèdent moins de 200 abonnées Hellocoton.

Pour participer il faut écrire 11 choses sur soi, répondre aux 11 questions des blogueuses qui nous ont taguées, et poser à son tour 11 questions à 11 blogueuses que l’on choisit…

Je dois avouer que je ne me sens pas super à l’aise avec ce genre d’exercice, mais zou, je me lance !

Source Pretty & Geek

dimanche 26 janvier 2014

Prendre soin de soi...

En ce dimanche d'hiver, je me prends à avoir envie de coocooning... avoir du temps pour me chouchouter un peu, prendre soin de moi :). Et je me dis qu'il est grand temps de vous parler de ma routine soins du corps.

Enfin, routine est un bien grand mot. Car, si il ne se passe un jour sans que je prenne soin de mon visage, j'avoue être beaucoup moins régulière dans les soins du corps. Il est vrai que ça prend beaucoup de temps et que malheureusement, toute la semaine, le temps est compté... et je n'ai pas toujours le courage de me tartiner tout le corps que ce soit avant de m'habiller le matin, ou de me coucher le soir... Pas bien et je le ressens, mais on fait ce qu'on peut ;-)

Les produits que j'utilise ne conviendraient peut être pas à toutes, j'en conviens. Ils sont le reflet de besoins spécifiques qui ne sont clairement pas les besoins de tout le monde... ;-)

samedi 25 janvier 2014

J'ai craqué pour mon Rouge Lolita... C'est pas ma faute à moi... ♪♫ ♪

Quand j'ai vu les premières photos des nouveaux rouges à lèvres Lolita Lempicka, je suis littéralement tombée amoureuse. Il faut dire que toutes les nouveautés rouge à lèvres ont tendance à m'émoustiller et quand en plus le packaging est à se damner je ne suis pas loin de tout laisser tomber pour courir m'approvisionner au magasin le plus proche ;-)

Bref, j'ai tout de suite su qu'au moins l'un d'entre eux allait rejoindre ma collection. Pour être honnête, que deux d'entre eux allaient la rejoindre. En effet, je ne pouvais en aucun cas résister à emporter le Rouge Lolita dans son adorable habit rouge et j'étais sûre que l'un de ses petits frères vêtu de rose poudré ne pourrait faire autrement que faire partie lui aussi du voyage...

vendredi 24 janvier 2014

La vie en Rouge, par Nars

Aujourd'hui, j'ai envie de continuer à vous parler de mes coups de cœur pour les collections de cet hiver (autant dire les collections de Noël, mais vu que je suis définitivement à la bourre, autant éviter ;-)).

Après Dior et sa jolie collection Golden Winter, dont je vous parlais ici, je vais totalement changer d'univers et me pencher sur la sulfureuse collection Guy Bourdin par Nars.
C'est la toute première fois que je teste les produits de la marque et, je dois dire que ce fut une belle découverte.

Au départ je n'avais pas particulièrement remarqué cette collection. La marque ne m'ayant jamais particulièrement attirée, je ne m'étais pas penchée sur la question. Malheureusement, mon addiction pour les blogs beauté a fini par me perdre et, à force de voir fleurir des images de la palette de blushs "One Night Stand" sur la toile, j'ai fini par aller y regarder de plus près.

Ma première visite au Séphora du coin a signé ma perte: il me fallait cette palette à tout prix. J'avoue malgré tout avoir eu un choc en la voyant sur le présentoir, je ne m'attendais pas à un truc aussi énorme. Il faut dire que le monstre contient pas moins de 6 blushs/bronzer/enlumineurs en taille quasi  normale. Mais ça a été un véritable coup de foudre.

Seule ombre au tableau, pas la moindre palette à l'horizon. Et oui, Bibi s'y était prise un peu beaucoup trop tard et je me suis trouvée confrontée à l'horreur de la rupture de stock. Chose que je n'avais absolument jamais fait, je me suis mise à téléphoner à tous les Séphoras du coin pour savoir si par miracle l'un d'entre eux ne détiendrait pas encore le Graal du jour.

Mais non, rien de rien, pas moyen de se procurer l'objet tant convoité. J'avais fini par abandonner l'idée de me procurer un jour l'objet de mes envies, surtout que la dernière fois où je m'étais renseignée, on m'avait assuré que non, plus jamais de palette il n'y aurait. Tant pis, j'étais bien triste, mais mon pauvre petit coeur de Beauty Addict finirait bien par s'en remettre.

Le bon génie des accros au make-up a fini par frapper. Alors que je ne cherchais plus, je suis passée par hasard au Séphora des Champs-Elysées que j'ai plutôt tendance à éviter. Et là, bien gentiment rangées, m'attendaient rien moins que deux palettes "One Night Stand". J'ai failli entamer une danse de la joie en plein milieu du magasin sous l'oeil médusé des touristes en pleine séance shopping...

jeudi 23 janvier 2014

Un hiver en or avec Dior

A l'heure où les collections de printemps commencent à pointer le bout de leur nez, je n'ai qu'une envie, continuer à vous parler des jolies collections d'hiver.

Il faut dire que les collections printanières de cette nouvelle année ne me font ni chaud ni froid... peut être que le retour des beaux jours me fera changer d'avis mais le pastel et le rose ne font vraiment pas partie de mes envies du moment.

J'ai pas mal tardé à vous parlé des jolies choses acquises ces derniers mois et il est grand temps d'y remédier.
Je vais commencer par l'une des collections que j'ai préférées cet hiver: la collection Golden Winter de Dior.

A sa sortie j'avais profité d'une jolie réduction pour m'offrir deux très jolis produits: le vernis Minuit et le rouge à lèvres Winter. Et puis, pour les fêtes, ma maman a eu la gentillesse de m'offrir la palette Golden Flower pour compléter ma panoplie et, je dois dire que je n'ai pas eu le cœur à refuser :).


mercredi 22 janvier 2014

Petit instant Punk...Couture avec M.A.C.

Il y a quelques jours, j'ai reçu un mail de la boutique M.A.C. Champs Élysées m'informant de la sortie en grandes pompes de leur nouvelle édition limitée Punk Couture.

Sur le moment ça ne m'a pas fait tilter plus que ça. D'autant plus que n'ayant pas été très raisonnable ce mois-ci, je n'avais pas particulièrement l'intention de me donner de nouvelles envies.

Et puis, ce qui devait arriver, arriva. J'ai cherché quelques infos, comme d'habitude, juste pour voir et, je suis allée voir de plus près à quoi ressemblait cette fameuse collection. Au menu, du noir, du presque noir, du faux noir et du fluo. A priori rien de bien tentant, pour moi en tous cas.

Seulement, quand j'ai vu quelques images du rouge à lèvres "Instigator", un joli prune très très foncé, j'ai tout à coup changé d'avis. J'ai eu envie d'aller voir en vrai à quoi ressemblait la bête. Par la même occasion, je me suis dit que je n'avais jamais testé les vernis M.A.C. et que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas porté de noir, alors que j'ai toujours aimé ça. Une seule option me restait, passer à la boutique...

Je me suis donc bougée jusqu'à la boutique des Champs. Et là, grosse déception. Pas sur la couleur du rouge à lèvres, non. Juste qu'à peine deux jours après la sortie de la collection, tout était déjà sold out.


mardi 21 janvier 2014

Petits achats compulsifs: la folie des soldes

Ces derniers temps mon amour pour les cosmétiques a été plus que comblé: j'ai pas mal craqué sur les collections d'hiver (même si je n'ai toujours pas trouvé l'occasion de vous en parler... la faute à un petit passage à vide qui s'est quelque peu prolongé...) et j'ai été plus que gâtée par le Papa Noël. Je m'étais donc promis de ne pas passer la porte d'une quelconque parfumerie pendant la période des soldes... D'autant plus que je n'y trouve jamais rien.
Sauf que... les bonnes résolutions et moi ça fait deux. Résultat, quand j'ai vu de la lumière au fond d'un Séphora, je me suis dit que je ne craignais rien à y entrer quelques instants: il y avait de toutes façons très peu de risques à ce que je reparte avec quelque chose....

Seulement, je ne sais pas ce qui s'est produit... le vilain génie des soldes est passé par là et m'a jeté un sort. Et je suis ressortie avec un panier plein. Et ça ne s'en est pas arrêté là...

Je vais donc vous faire un petit bilan de mes folies soldesques. Au programme: des coups de cœur, des produits que j'avais loupé sur le moment, des choses que j'avais envie de tester depuis très longtemps et quelques vieilleries ressorties du placard qui m'ont tapé dans l’œil.


samedi 11 janvier 2014

C'est reparti !

Alors voilà, ça y est, l'aiguille est revenue a son point de départ et la pendule repart pour un tour. Adieu 2013 et bienvenue à 2014 et à son lot de surprises! 

L'année passée a été loin d'être parfaite, mais une chose est sûre, elle a été riche en changements et en découvertes! Je me serais bien passée de certaines expériences mais quoiqu'il en soit elles m'ont permis d'avancer et c'est finalement le principal...

Place donc a ce nouveau millésime qui, je l'espère, sera une très bonne cuvée (j'vous jure que j'ai rien bu avant d'écrire ce billet... hic ;-)) !

Je vous ferais grâce de toute une série de bonnes résolutions, probablement sincères mais très certainement irréalisables et que je me ferais un devoir de ne surtout pas tenir.

Malgré tout, je suis tout à fait persuadée à l'heure où je vous parle d'aller demain matin aux aurores souscrire un abonnement à la piscine du coin, d'enchainer par un petit footing de 10km, et de bannir à tout jamais les pâtes au profit des haricots verts sans beurre à l'heure du déjeuner... J'ai muni mon portefeuille d'une ceinture de chasteté m'empêchant de dégainer ma carte bleue dans le premier Séphora venu afin de devenir l'heureuse propriétaire d'un bâton de rouge...
J'oubliais... il est bien évident que je ne mettrais pas les pieds aux soldes cette année!
Ah... et bien sûr... *la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu*...

A la place je vais me contenter de vous souhaiter une excellente année 2014, beaucoup de joie, de santé, d'amour, de petits et de grands bonheur!

A très vite! 



Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...