Rechercher dans ce blog

dimanche 16 mars 2014

Un air de Marie-Antoinette avec la collection Trianon de Dior

En ce début de Printemps, le soleil aidant, mon envie de corail me reprend dangereusement... Heureusement (ou pas ;-)) pour moi, les marques ont dû entendre le cri de mon petit cœur, car les jolies collections de saison font la part belle à cette couleur pleine de pep's, de douceur et de gaité!

Comme d'habitude, la collection printanière que j'attendais avec le plus d'impatience était celle de la maison Dior. Au fil des éditions limitées, je me suis découvert une collectionite aigüe contre laquelle il n'existe à priori aucun traitement connu... Résultat je me vois régulièrement contrainte de lorgner sur les palettes cinq couleurs et d'en embarquer une dans mon panier, au grand désespoir de mon compte en banque...

Cette saison, la collection avait à priori tout pour me plaire: celle-ci, inspirée par Marie Antoinette et son petit Trianon mêle couleurs douces et tendres à une présentation inspirée du chic de la cour Versaillaise. Résultat, j'ai foncé tête baissée... et je me suis bien fait avoir...

Conquise par la délicatesse des produits proposés, je suis repartie avec trois petites merveilles lors d'une échappée dans les grands magasins: ma traditionnelle palette cinq couleurs, un rouge Dior et un blush. Sur ces trois produits il y en a au moins un que j'aurais pu laisser au magasin et un autre que j'aurais aisément pu m'abstenir d'emporter... Bref il est rare que je regrette mes achats, mais là on peut dire que c'est le cas :-(.


Palette 5 couleurs, Edition Trianon - 234 Pastel Fontanges
De toutes les jolies choses que recelait la collection, c'est celle-ci qui m'a tapé dans l’œil en premier.

Comment pouvais-je résister à ces douces couleurs et à ces adorables petits nœuds imprimés sur la poudre?? C'était tout bonnement mission impossible et je n'ai même pas cherché à résister.

Sur le stand, je me suis empressée de swatcher les fards sur ma main... et je dois bien dire que je n'ai pas vu grand chose. J'ai mis ça sur le compte de l'éclairage pourri généralement présent sur les stands de cosmétiques et je me suis convaincue qu'une fois à la lumière du jour, les couleurs ne pouvaient qu'être magnifiques.


J'ai généralement l'habitude d'aller vérifier ça au grand jour avant d'acheter quoique ce soit. Mais, le sort à voulu que ce jour là j'avais préféré faire du shopping nocturne et qu'il était donc impensable de compter sur la lumière naturelle pour me forger une véritable opinion....


Ce n'est donc que quelques jours plus tard que je me suis rendue compte de la grossièreté de mon erreur. 


Niveau packaging, rien à redire: on reste dans le traditionnel packaging Dior. Les fards sont contenus dans un boitier bleu nuit et argent protégé par une pochette de velours

Les fards, quant à eux sont décorés de jolis petits nœuds à la Fontange qui reflètent l'âme de la collection.


Après avoir pris la bête en photo sur toutes les coutures, je me suis décidée à plonger les doigts dedans et à tenter de me maquiller avec...

Déjà sur la main, on ne voit pas grand chose: c'est nacré, ça brille joliment... mais il faut avoir de sacrés bons yeux pour voir la différence entre le jaune, le rose, le bleu et même le gris clair.


J'étais tellement déçue que j'en ai oublié de prendre une photo des swatchs. Je sais que les fards Dior ont tendance à être peu pigmentés, mais il y a quand même des limites.

Malgré tout j'ai saisi mes pinceaux et j'ai voulu tenter quelque chose... Pour ce faire j'ai utilisé les cinq couleurs de la palette... et on dirait que je me suis maquillé les yeux en gris palot. Bref, les photos parlent d'elle-mêmes.


J'ai appliqué le rose sur l'ensemble de la paupière mobile et de la paupière fixe. J'ai ensuite appliqué le gris clair sur le coin interne, le gris foncé sur le coin externe et le bleu au centre de la paupière mobile. Je me suis ensuite servi du jaune/or pâle en touche lumière sur au niveau du coin interne et sous le sourcil...

Je pense que les photos se passent de commentaire: les nuances ne sont même pas subtiles, elles sont juste inexistantes. Heureusement qu'il y a le gris foncé, sinon j'aurais tout aussi bien pu mettre un nuage de poudre libre, le résultat serait le même.

Bref, je suis déçue et, pas qu'un peu. Peut être qu'en humidifiant très légèrement le pinceau, le résultat serait meilleur mais honnêtement je n'ai pas eu envie d'essayer...

Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ma collectionite aigüe en a pris un sacré coup et que je réfléchirai à deux fois avant d'ajouter un nouveau membre à ma collection...

Rouge Dior - 757 Souveraine
Pour accompagner ma palette, j'ai choisi le rouge le plus flashy de la collection, j'ai nommé le 757, Souveraine.


Pour le coup, je n'ai pas hésité une seule seconde. J'avais déjà testé un rouge Dior nouvelle mouture et j'avais été plus que conquise (le 999 dont il faut absolument que je vous parle!). Lorsque j'ai vu la couleur flamboyante de celui-ci, qui correspondait parfaitement à mes envies du moment, j'ai succombé sans état d'âme.


Ces rouges Dior sont donc présentés dans un tube bleu nuit et argent reprenant l’emblème de la marque.


Le Souveraine est un très joli corail vif et lumineux tirant très légèrement sur le rouge, parfait pour donner un coup de lumière à un teint hivernal encore un peu (beaucoup ?) pâlot.


Niveau couleur, rien à redire. Là où le bât blesse, c'est au niveau de la texture. Les nouveaux rouges Dior sont présentés comme étant des rouges confort censés "lisser et galber" les lèvres pour les rendre "parfaites".


Je n'ai aucun soucis avec mon 999 et pour le coup je serais plutôt d'accord avec les promesses de la marque. Pour celui-ci, mon ressentit est tout autre: la texture est certes crémeuse et confortable mais, pour ce qui est des lèvres parfaites on repassera...


Le rouge marque toutes les petites imperfections des lèvres. La moindre petite peau est responsable d'un affreux pâté. La matière s'accumule dans les ridules pour un résultat franchement pas glamour. La plupart des rouges à lèvres mats, censés ne faire aucun cadeau à des lèvres qui ne seraient pas impeccables, ne sont même pas responsables d'un tel désastre.


Bref, là encore je suis très déçue par mon acquisition. J'aime énormément la couleur et j'essaierai de le ressortir les jours où mes lèvres sont d'excellente humeur mais, là encore je réfléchirai à deux fois avant de m'offrir de nouvelles couleurs...

Diorblush, Edition Trianon - 763 Corail Bagatelle
Enfin, prise d'un coup de folie j'ai ajouté à mon panier mon premier "vrai" blush Dior.  En effet, j'avais testé l'été dernier un blush crème de la marque et cet hiver j'avais littéralement fondu pour le Rosyglow mais, je n'avais jamais testé un blush classique de la marque.

Pour ce premier essai, j'ai choisi un très joli corail qui me semblait être l'allié bonne mine indispensable de la saison.


Niveau packaging, je n'ai pas été dépaysée: on retrouve les codes traditionnels de la marque: l'argent et le bleu nuit.


Le blush est livré avec un petit pinceau tout doux utile pour les éventuelles retouches au cours de la journée.


La poudre est, comme celle des fards à paupières, décorée d'un joli petit nœud qui rappelle le thème de la collection.


A première vue, ce blush est un corail très vif et j'ai eu un peu peur au départ de ne pas savoir l'appliquer correctement et d'avoir l'air d'un clown en en mettant de trop.


Pas de soucis, la pigmentation n'est pas trop importante et on peut doser ce fard à joue très facilement.

Il donne bonne mine et s'associe sans problème à tout type de maquillage (sauf peut être avec un rouge à lèvres tirant trop sur le fuchsia... et encore)


Pour le coup, je n'ai absolument rien à reprocher à ce produit, si ce n'est son prix prohibitif et, je ne regrette pas du tout mon achat!

A mes yeux, ce joli blush vient sauver cette collection printanière!

Au final, et vous l'aurez bien compris je pense, Dior n'a pas su me contenter cette saison et j'en suis bien déçue... J'espère que la collection estivale sera d'un autre niveau sinon, je dois dire que je regarderai définitivement avec moins d'envie leurs jolies nouveautés...

Autre déception, les prix déjà plus qu'élevés ne font qu'augmenter à chaque saison et vont finir par devenir plus qu'indécents. Je n'achète jamais rien au prix fort et ces acquisitions datent du mois dernier... mais je viens de voir à l'instant que le site de la marque affiche (entre autres) le rouge Dior à 36,5€... Il faudrait tout de même veiller à ne pas trop pousser mamie dans les orties... ;-)

A très vite!

La palette Pastel Fontanges, le rouge Souveraine et le blush Corail Bagatelle sont disponibles chez Dior et chez Séphora aux prix respectifs de 56,5€ (52€), 36,5€ (32€) et 44€ (39,5€).


2 commentaires:

  1. Cette collection de Dior est vraiment très belle, mon produit préféré est le blush ! Les packagings sont sobre et chic, comme toujours chez Dior, j'adore :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le blush est effectivement très réussi ! :)

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...